CHAPITRE 1 – La véritable histoire de Champi

Cette histoire peut paraître tout à fait banale, même très naïve … et ressembler à tellement d’autres histoires personnelles, mais peut-être qu’elle fera écho à certains moments clés de votre propre vie, de l’enfant que vous étiez à l’adulte d’aujourd’hui en passant par le/la jeune adolescent(e) . Les Trop’gnons ne sont pas que de simples personnages mignons, ils sont tellement bien plus que cela … et vous comprendrez bientôt pourquoi.

CHAPITRE 5 : un bouleversement

La PMA [Procréation Médicalement Assistée] : ce parcours interminable de montagnes russes émotionnelles, qui t’amène à subir des choses que tu n’aurais jamais pu imaginer être capable de surmonter jusqu’ici … Ce parcours qui révèle l’incroyable courage et force que tu ne soupçonnais même pas en toi !

Une première batterie d’examens fut effectuée courant 2017, entre IRM, bilan génétique, spermogramme, échographies, prises de sangs … pour nous deux.

Conclusion : nous sommes Infertiles. 

CHAPITRE 4 : de la colère à la résilience

Le temps des gourmandises était révolu … c’était décidé, je donnerais vie à … des champignons. Et vénéneux, en plus ! Personne ne voudra les toucher, personne ne voudra les adopter, on se moquera peut-être même d’eux tiens … Et puis ils n’auront pas de bouche, je veux qu’ils se taisent, surtout qu’ils ne parlent pas … car s’ils se mettent à parler, ils se mettront à juger comme on les jugera. La parole ne sera pas leur moyen de défense. Non, ils ne diront absolument rien …. Mais ils observeront avec leurs grands yeux, et ils écouteront l’Autre avec attention. Ils auront la liberté de penser, que personne ne pourra leur retirer. Ils resteront à jamais bienveillants, car avant de juger ils auront cette capacité d’observation et d’écoute si importantes et essentielles ! La bienveillance sera leur arme, et leur mission sera de la répandre partout dans le monde.

CHAPITRE 2 : « T’es juive ?! »

« En parallèle, je n’étais pas la seule à subir ces atrocités verbales : mes ami(e)s aussi, et les ami(e)s de mes ami(e)s, notamment la meilleure amie de ma sœur (porteuse de trisomie). Petit clin d’œil à toi si tu me lis <3J’avais comme l’impression que nous étions vénéneux, dangereux, "nocifs" … par rapport à notre apparence physique, nos handicaps, notre nom, notre personnalité ...."